Sur les traces des mutins de 1917

Rédacteur : Philippe Olivera 

Le 16 avril 2017, cent ans après le début de l’offensive Nivelle qui provoqua le plus grand mouvement de mutineries qu’ait connu l’armée française pendant la Grande Guerre, et alors que la traditionnelle balade menée par Noël Genteur autour de Craonne venait de se dérouler dans le cadre peu ordinaire du méga barnum provoqué par le déplacement présidentiel sur le Chemin des Dames, nous sommes partis marcher sur les pas des mutins.

Une semaine de marche et 120 km en partant du front, là où tout avait commencé avec l’échec dramatique de l’offensive ; pour aller ensuite vers l’arrière et vers le lieux de cantonnement, où les soldats se révoltèrent le plus souvent ; et pour revenir enfin vers le front, lieu des exécutions et là où tout avait fini, avec la guerre qui continuait.

Parcourir les lieux, essayer de comprendre, éprouver les distances, trouver les traces de la guerre, rencontrer les habitants d’une région qui n’a jamais pu oublier 14-18, rencontrer même des descendants de mutins et de fusillés…

Prendre la mesure, surtout, de l’immense silence qui monte de tous ces hommes révoltés et dont la parole, après coup, était impossible.

Nous avons la trace sonore de la marche grâce au micro et au montage de Patrick Manach :

https://soundcloud.com/user-125688077

Il est aussi possible d’entendre sur son blog Arte Radio la passionnante conférence donnée par André Loez pendant la marche même, à Fère en Tardenois, au milieu de la région dont les villages furent le théâtre des mutineries : http://audioblog.arteradio.com/blog/3047242/boris/