Invitation à un voyage en GéoPhotoGraphie

Rédactrice : Sophie Gaujal

Voyage en géophotographie

Une exploration de photographies prises par les élèves de l’Académie de Versailles sur leur espace proche

Réalisation S.Gaujal, sonorisation S.Branche

C’est aux grands explorateurs, aux éminents géographes que ce message s’adresse : tentez le voyage en GéoPhotoGraphie !

Peut-être avez-vous déjà croisé nos GéoPhotoGraphes ? Armés de leur cours de géographie et de leur appareil photo, guidés par leurs professeurs, ils ont arpenté cet automne leur espace proche, et tenté de le décrypter. L’exercice : présenter une photo, accompagnée d’une note d’intention, sur le thème cette année des territoires en transition. Un thème idéal pour ce territoire en mouvement qu’est l’Académie de Versailles.

Parmi eux il y avait les tenaces, qui y sont allés plusieurs fois, les timides, qui se sont déplacés en groupe, les efficaces, qui n’ont fait qu’une photo, les mitrailleurs, qui ont fait 500 photos et les ont triées à la maison. Il y a même les casaniers, qui ont fait des incursions sur internet, espérant par leurs navigations numériques échapper à l’excursion. Et puis les pistonnés qui ont fait des repérages préalables avec leur professeur. Une sortie sur le terrain, comme disent les géographes.

Elèves en collège, en lycée, en BTS, issus d’établissements publics ou privés, de filières générales, technologiques ou professionnelles, ce sont près de 1000 élèves, issus de 42 classes, 25 établissements, 22 communes qui ont participé au concours GéoPhotoGraphes cette année, avec l’aide de leurs professeurs et le soutien du rectorat de Versailles, de la région Ile de France, de la cité de l’architecture, du musée A.Kahn, et même du lycée J.Prévert à Boulogne Billancourt. Tout un réseau en somme.

A vous maintenant d’explorer notre réseau*. 25 photos, une par établissement, vous feront découvrir une banlieue qui, loin de la conquête des grands espaces  du siècle passé, se recompose sur place, ici défait, là conserve, là encore valorise, convertit, transforme et grignote sur ses franges, semblant vérifier la loi de Lavoisier, « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Empruntez la ligne 1, et vous verrez les friches héritées de l’industrialisation et de l’urbanisme aujourd’hui décrié des grands ensembles. Intra-connectez-vous à Boulogne Billancourt et explorez ce territoire en reconversion. Bifurquez ensuite sur la ligne 2,  pour découvrir le sort  fait à ces grands ensembles, tantôt rénovés, réhabilités, tantôt démolis pour laisser place à des éco-quartiers. La ligne  2bis  est celle des partis-pris : les élèves ne témoignent plus, ils dénoncent, ils s’inquiètent, craignant que le grignotage de la ville sur ses marges, vers la campagne, vers le ciel, ne remette en cause un équilibre précaire. A Epinay, ils sont force de proposition : et si on imaginait la ville de demain ? Une ville plus compacte. Ligne 3, place au chantier. La transition est là, sous nos yeux. Ligne 4, le regard se fait optimiste, à nouveau, et une banlieue accueillante se dessine, porteuse de nouvelles aménités, de nouvelles connexités. La banlieue s’équipe.

C’est à un voyage, en somme, que nous vous convions. Un voyage en GéoPhotoGraphie. Et si, au hasard de vos pérégrinations vous tombez  sur des dessins étranges ou des sons insolites, ne soyez pas trop surpris … ce sont nos décrypteurs**qui ont œuvré.  A Chevreuse, prenez le train fantôme ; à Porcheville offrez-vous un instant zen ; à Boulogne E.J.Marey, filez le long des lignes de force ; au Vésinet, écoutez le témoignage de Loubna ; et surtout prenez le temps de flâner, vous découvrirez peut-être notre itinéraire mystère.

BON VOYAGE !

* Lieu de Rendez-vous sur le blog http://blog.crdp-versailles.fr/geophotographie/index.php/category/Les-photos-expos%C3%A9es-sur-une-carte-interactive cliquez sur l’image en page d’accueil

** Décrypteur : personne chargée de décrypter une photo. Le décryptage peut prendre la forme d’un dessin réalisé en classe d’arts plastiques (merci aux élèves de 3ème du collège Le Cèdre au Vésinet et à leur professeur T.Lennes) ou d’un son enregistré / réalisé par un professeur musicien performeur (merci à S.Branche, professeur de mathématiques au lycée J.Prévert à Boulogne, avec la complicité de la terminale option Histoire des Arts)

Equipement nécessaire : un ordinateur (pas de tablette ou de téléphone) et une connexion internet

Qualité requise : savoir naviguer sur internet – ou être accompagné d’un navigateur ayant fait ses preuves.

Moyen de transport : un clic sur l’image qui apparait en page d’accueil puis se laisser guider

Durée du séjour : entre 5 mn pour les voyageurs pressés et 30 mn pour ceux qui aiment flâner. Le séjour peut aussi s’effectuer en plusieurs fois.

Vous trouverez donc ici une contribution à l’ouverture de la boite noire de la classe, la classe qui s’expose, au sens large : plusieurs classes, plusieurs établissements, plusieurs établissements, plusieurs disciplines, autour d’un projet commun. 

PS1 Pensez à mettre le son et n’oubliez pas les cartes postales

PS2  Si vous trouvez l’itinéraire mystère, vous gagnerez le titre de Grand Explorateur

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *