1ère : Sur le front d’un programme impossible (et à refaire)

Un mois après la rentrée et la lancée du nouveau programme de 1ère, l’aggiornamento propose un “carnet de terrain” destiné à recueillir les témoignages de collègues (ba)lancés dans l’aventure de la mise en oeuvre du nouveau programme . Nous vous invitons donc à prendre la parole pour témoigner de votre avancée sur ce programme : quelles sont vos difficultés ? Les réactions des élèves ? l’avancée de votre progression ? Vos éventuelles réticences ? Vos bonnes et mauvaises surprises ? Cette rubrique vise à élaborer un bilan circonstancié et concret de l’application de ce programme d’ici à la fin de l’année scolaire.

Il va de soi que l’aggiornamento assume une position très critique sur ce nouveau programme que nous avons étayée dans le texte suivant : « Un programme à refaire »

Par ailleurs, nous proposons de soutenir et relayer toutes les initiatives syndicales, associatives et locales sur la mise en oeuvre de ce programme.

A ce jour :

– Déclaration de soutien de la fédération Sud-Education à l’appel « Un programme à refaire » (ainsi qu’à celui de l’Association des professeurs de SES-APSES en vue de « contourner » le programme) :  http://www.sudeducation.org/Nouvel-article.html

– vous pouvez signer la pétition suivante : http://www.snes.edu/petitions/index.php?petition=23

– Le soutien de FO :FO

– Initiative locale à Besançon contre le programme de 1ère S : ils ont créé un blog : collectifdefensehg.over-blog.com

– Ci-dessous la lettre ouverte adressé à Luc Châtel par le SGEN :

<http://www.cfdt.fr/rewrite/heading/8859/votre-ministere/education-nationale/colleges-et-lycees.htm?idRubrique=8859>

Nous ne notifions ce lien que dans la mesure où la lettre évoque, dans son premier paragraphe, la lourdeur du programme de 1ère et l’inquiétude des enseignants. Le SGEN ayant voté favorablement au CSE pour ce programme en juillet dernier, il nous semble intéressant de pointer ce revirement face au principe de réalité.
– Un autre blog qui appelle à des remontées de terrain : http://faitshistoriques.canalblog.com/

Pour nous faire parvenir vos contributions, vous pouvez écrire à l’adresse suivante :

hypotheses.aggio(a)yahoo.fr

(remplacer le (a) par @)



4 réflexions au sujet de « 1ère : Sur le front d’un programme impossible (et à refaire) »

  1. LACAN GEORGES

    Bon étant proche de la retraite je peux me permettre de « jouer » légérement avec ce fameux programme qui est à l’image du gouvernement néolibéral actuel. En gros, je rétablis, dans la mesure du possible, une logique chronologique dans une version un peu plus progressiste. Sur la partie économique,j’insiste sur les similitudes avec la crise capitaliste de 1929 et ça accroche pas mal du coté des élèves.Aprés je passserai au « communisme en URSS » jusqu’en 1956 en le branchant sur le mouvement ouvrier international, avant (surtout français) et en n’ommettant pas le contexte russe, et tout en expliquant ce concept passe-partout de « totalitarisme ».Puis, au Nazisme et à la Seconde Guerre mondiale.Bien sûr , mais on ne peut pas tout faire, la Première sera un peu sacrifiée. Ce sera ensuite la guerre froide et donc la fin de l’USS. Enfin la colonisation décolonisation. Puis je compte finir sur l’histoire de France, surtout la dernière période en n’oubliant pas l’Affaire Dreyfus et Pétain.Aurais-je le temps? Là j’en sais rien. Sinon les autres collégues marqués à « gauche »
    (lycée d’Enghien 95) sont verbalement « critiques » (surtout sur la « faisabilité »), mais bon, je crois qu’ils appliquent quelque peu ce programme? (Je ne dirais pas à la lettre). C’est en fait une question de rapport de forces et donc, il serait bon que vous soyez davantage connu..Contacter moi et n’oublier pas que nous sommes en campagne présidentielle..avec des candidats à « gauche » qui pourraient nous soutenir, et même qu’au délà, il y a une « droite » qui heureusement réfléchit et qui se rend bien compte que ce programme est , d’une part, infaisable dans le temps, et d’autre part, complétement loufoque d’un point de vue epistémologique..Bon courage..

    Répondre
  2. HUGUET Jean-Claude

    chers collègues,

    nous avons décidé à l’unanimité des profs d’hist-géo de Max Linder (Libourne) de rédiger un courrier en direction des IPR, IG et du Ministre pour faire part de nos vives inquiétudes quant à la faisabilité des nouveaux programmes de 1ère notamment de 1ère S, quant à l’aberration du bac de 1ère S (3 types d’exercice alors que les L et ES n’auront que 2 types d’exercice !).
    A ce jour, les retards dans notre programmation sont tels que nous n’envisageons pas sereinement la suite.
    De nombreux collègues, partout en France, sont dans la même démarche.

    Après le SNES, l’APHG a mis en ligne une pétition tant les difficultés sont grandes et les inquiétudes vives.

    Qu’en est-il dans vos établissements ?
    Etes-vous confrontés à des difficultés et si oui, qu’envisagez-vous de faire ?

    Merci d’avance pour vos réponses et merci aussi de faire suivre car plus nous serons nombreux ……..!

    Martial Durand

    Répondre
  3. Arayzal

    Thème 1 d’histoire terminé, thème 1 de géographie terminé aussi, sauf que finalement je vais encore y consacrer la prochaine séance de 2 heures, après pas mal d’hésitations. Vu le sujet, mes élèves et moi nous sommes demandés si ça pouvait « tomber » au bac, et j’ai choisi la prudence : on fera effectivement un schéma de la région, et on préparera un sujet de composition… J’aurais préféré passer beaucoup plus vite sur ce chapitre, parce que j’ai l’impression de courir déjà après le temps !

    Répondre
  4. Parchemin

    Thème 1 d’histoire pratiquement achevé. Un premier point méthodologique sur les épreuves également. Les élèves semblent motivés pour réussir l’épreuve anticipée. Le plus difficile vient pour l’instant de l’absence de critères précis pour l’évaluation en raison de la nouveauté des épreuves. L’actualité nous a aidé : les élèves se sont montrés curieux sur l’histoire économique en particulier pour comprendre la succession des phases de croissance et de crise.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *