Travailler sur l’histoire des Afro-Américains de l’esclavage à Ferguson.

Rédactrice : Véronique Servat.

11059736_10206123101857186_6213176417351243590_n

Acteurs, temporalités, territoires.

Cette année les élèves de 4ème B inscrits dans le dispositif Aide et Soutien ont entamé un projet au long cours de travail sur l’histoire des Afro-Américains du temps de la traite à celui de Ferguson en images et en musiques. 3 heures par semaine entre janvier et mai, ils tentent avec leur professeur de lettres, Mme Vannini, et leur professeurs d’histoire, de s’approprier les mots, les faits, les acteurs, les luttes, les résistances, les oeuvres de ces hommes et ses femmes, connus ou anonymes, qui furent capturés, déportés de l’Afrique vers les Etats-Unis, qui gagnèrent leur liberté – par leurs actes ou par la loi – leurs droits, mais continuent de subir de lourdes discriminations. Par l’intermédiaire de l’association Ere de Jeu, les 12 élèves impliqués peuvent mener ce projet dans le cadre du dispositif « auteurs en série ». Ainsi, 2 heures par semaine, ils sont accompagnés par deux généreux et magnifiques auteurs de romans graphiques Désirée et Alain Frappier. Leur travail d’exploration, d’appropriation et de retranscription de cette longue histoire s’animera sous la forme d’un stop-motion qui devrait être finalisé à la fin de l’année et présenté lors des journées portes-ouvertes du collège.
Etape 1 : scénariste et s’emparer de la structure du temps long.
L’histoire de l’esclavage et de la traite atlantique a été travaillée par toute la classe en début d’année dans le cadre du cours. Nous sommes repartis de l’existant pour amorcer notre scénario. L’idée développée est de poser grossièrement pendant une heure de temps, le cheminement des acteurs, de l’arrimer à des temporalités, des lieux et des sons. Dans cette réflexion collective, nous choisissons rapidement de laisser s’exprimer la diversité des parcours possibles même si nous savons que le produit fini risque fort d’être bien plus synthétique.
10970264_10205315015349098_352583898_o-2

Scénarisation

10968663_10205314939827210_1761736999_o

Scénarisation

Le travail sur le vocabulaire et les mots fait l’objet d’une reprise en cours de lettres. Avec le vocabulaire spécifique les élèves travaillent les racines des mots, les anagrammes, de façon à pouvoir animer ultérieurement le stop-motion. L’amorce du récit se fait, guidée par Désirée et Alain Frappier , et Mme Vannini :  les élèves élaborent  un premier visuel accompagné de textes.
11025354_10205465491830916_1025776350_o

Transposition : visuel et texte, je / nous.

Assez rapidement nous réalisonstoutefois que notre travail préparatoire peut s’avérer très chronophage, d’autant plus que pour ce projet nous ne bénéficions pas d’autre temps de concertation que nos pauses déjeuner. Pour accélérer quelque peu le rythme, les élèves récupèrent un tableau synthétique sur l’histoire des afro-américians qui leur sert de chemin de fer pour réaliser le stop motion. Nous décalons le rythme du travail en histoire pour nous attarder sur les principales étapes indépendamment de l’avancement du récit global. Ainsi les élèves pendant 3 séances découvrent l’histoire de l’Underground Railroad dont ils  découvrent les acteurs, le fonctionnement, les finalités et les chansons codées. Ils réalisent 3 panneaux explicatifs qui sont aujourd’hui quasiment finalisés.
11087084_10205630209068744_423629368_o

Cartographier l’Undergound Railroad

11074001_10205630208268724_2040203866_o

Trouver le chemin vers la liberté.

11091988_10205630209628758_410933496_o

Chanson codée traduite – Follow The drinking’ Gourd

Etape 2 : former les mots, détourer les figures pour préparer l’animation.

Dans l’atelier du vendredi matin, les élèves transforment avec l’aide de leur trio d’accompagnateurs, le scénario de départ en storyboard. Ils créent les formes, les mots, les phrases qui vont permettre d’illustrer et d’animer les plans du stop-motion.

Le tableau de départ doit mettre en scène des Africains qui quittent leur continent sur un navire négrier à destination de l’Amérique. Lieux, acteurs, moyens matériels de la traite Atlantique sont en cours de fabrication.

1545738_10206011492787029_7458479049019952586_n

Storyboard

10523203_10206011495067086_7574683524984893442_n

Formes et personnages.

11046745_10206011493427045_4239813247797507116_n

Acteurs en série.

11097095_10205701969982722_1378411553_o

Mots in-animés.

11070673_10206011498387169_7474038347114310807_n

Hommes, territoires, migrations.

11137757_10205702028184177_1812274641_o

Des cases et des peurs.

La succession des séances permet aux élèves de gagner en autonomie. Chacun avance dans le travail qui lui est imparti et dans l’histoire des Afro-Américains. Les élèves disposent d’un stock de lettres découpées et de formes qui leur permettent de créer les mots qui constitueront le texte, de faire apparaitre les acteurs du récit : ils sont donc actuellement en pleine « fabrique de l’histoire ».

11124577_10205701971462759_1317422415_n

Fais ton marché dans les lettres.

11085730_10205701972582787_1772529796_o

Cases en série.

11073972_10206123109737383_7846178208584965557_n

Des cases aux blocks.

17633_10206123107457326_8163825684463906649_n


Tailler un costard à Obama.

 

 

 

 

11130882_10205702028464184_1071789923_o

Ou encore à MLK.

 

11093759_10205701976062874_794125770_o

Say it loud I’m Black and I’m proud.

11096859_10205701974022823_2140559448_o

Violences et répression.

La trame historique qu’ils traduisent sous une forme animée reste cadrée par le tableau synthétique donné en séance avec le professeur d’histoire et par les scénaristes Désirée et Alain Frappier.

11134376_10205701977982922_602732514_n

La cahier d’Alain : Follow The Drinkin’ Gourd.

Une des prochaines étapes est la présentation du travail à une classe de 3ème du collège. En effet, Mme Duclos, professeur d’anglais entame une unité de travail sur la Louisiane. Nous projetons donc de faire une présentation du travail effectué par les 4ème AS à leurs aînés. En échange, nous demanderons vraisemblablement aux 3ème de nous constituer une playlist complémentaire à celle que nous sommes entrain d’élaborer pour le fond sonore du stop motion.


Une réflexion au sujet de « Travailler sur l’histoire des Afro-Américains de l’esclavage à Ferguson. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *